Modele fanny

Visite: Fanny est pensé pour avoir survolé pour voir le footballeur, laissant le restaurant séparément à lui pour éviter d`être cassé ensemble Eaton est né Fanny Antwon ou Entwhistle [3] le 23 juin 1835 à St. Andrew, en Jamaïque. Sa mère était Matilda Foster, une femme d`ascendance africaine, qui est peut-être née en esclavage. Aucun père n`a été nommé sur les registres de naissance d`Eaton, suggérant qu`elle ait été illégitime. Eaton et sa mère ont fait leur chemin vers l`Angleterre dans les années 1840. En 1851, elle est enregistrée comme vivant à Londres, avec sa mère, et travaille comme domestique. En 1857, elle épouse James Eaton, propriétaire et chauffeur de cabine de cheval, né le 17 février 1838 à Shoreditch. Ensemble, ils eurent 10 enfants. Nouveau modèle: dans ce coup de promo, Fanny Robert montre les qualifications qui ont attiré l`œil de Mario Balotelli out et environ: le footballeur a été vu bavarder à Fanny comme elle s`asseyait près de lui sur la ville: Mario se dirige vers le restaurant San Carlo avec ses copains masculins , avant d`être rejoint à l`intérieur par Fanny mais désireux de ne pas être photographié ensemble l`attaquant italien a ensuite quitté le restaurant avec ses amis, tandis que Fanny marchait environ 10 yards derrière le groupe. Bien que la carrière de mannequin d`Eaton pour les préraphaélites semble avoir été courte, son impact a été indéniablement intense.

Cet impact est assez évident du grand corpus de travail dans lequel elle est présente. Dans une lettre à Ford Madox Brown, Rossetti loue Mme Eaton pour sa beauté incomparable et sa «tête très fine», un exploit non négligeable considérant que l`époque est tristement célèbre pour ses normes de beauté rigides et ses préjugés raciaux intenses. Née dans les colonies britanniques et fille d`un ancien esclave, la présence visuelle de fanny Eaton dans les œuvres d`art représentait un groupe social en dehors des paramètres traditionnels de la victorienne. Son apparition dans les peintures et l`art préraphaélite a attiré l`attention sur «l`autre» dans la société victorienne, contestant les attentes sociétales des femmes noires. L`art victorien a typiquement représenté les gens de couleur comme des figures décoratives et ils ont été rarement vus comme des modèles de beauté idéalisée.

Dieser Beitrag wurde unter Allgemein veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.